0

Visa pour l’image, une manifestation captivante, et conduisant à certaines réflexions sur nos sociétés

Comme chaque année  depuis 34 ans Visa pour l’image tisse sa toile dans différents lieux de Perpignan en début du mois de septembre.

Le plus souvent cette manifestation de photojournalisme a pour but de montrer avec beaucoup de réalisme les différentes problématiques subies ou vécues par des populations.

Cette année la direction en charge de cet évènement n’a pas dérogé à cette règle et a exposé différents clichés montrant les aspects et les conséquences affreuses engendrées par les guerres.

L’Ukraine un pays pivot central de l’exposition Visa

Le conflit ukrainien, et les conséquences des luttes fratricides générées par cette mésentente entre peuples, est à ce titre la tête d’affiche dans plusieurs lieux de cette ville catalane.

Ainsi nous avons pu voir des photos mettant en avant la cruauté de la guerre dans ce pays de l’est, et les moyens utilisés pour que la population blessée puisse être soignée.

Différentes photos nous ont permis de nous glisser quelques instants dans la peau de civils blessés ou étendus sur des lits de fortune dans des hôpitaux de fortune ; certains étant éventrés par des missiles ennemis.

Nous imaginons au travers de ces clichés l’importance de la souffrance aussi bien physique que psychique de ces personnes qui assistent impuissants à un conflit qu’ils n’ont jamais cautionné.

Parallèlement, un autre photographe a exposé des photos de patients admis dans différents hôpitaux psychiatriques africains.

Outre le caractère vétuste des locaux qui abritent ces personnes, nous ne pouvons qu’avoir de la compassion vis-à-vis de ces hommes et femmes qui souffrent du fait de leur handicap. Il est intéressant de voir que leurs pathologies ne sont pas nécessairement acceptées par les autres citoyens.

En effet, il existe un rejet souvent culturel par certaines communautés de ces pays qui assimilent souvent ces malades à des sorciers ou des êtres malfaisants.

Le bien être individuel, une autre problématique

A coté de cette cartographie qui expose la souffrance de populations diverses, une autre salle nous permet de voir une vision tout à fait différente des sociétés développées.

Ainsi certains clichés mettent en avant la volonté de certaines personnes de se soigner à outrance avec un nombre incalculable de boites de médicaments.

Des hommes à la recherche d’une beauté éphémère en étant des culturistes de haut vol n’hésitent pas à avaler certains traitements pour majorer leur masse musculaire, cela au détriment de leur propre santé.

Je ne parle pas également du « mâle » qui a une volonté d’attirer un maximum de femmes, et qui pour y parvenir n’hésite pas à recourir à la petite pilule bleue pour avoir plus d’efficience dans sa quête.

Un contraste saisissant, mais tout à fait réaliste

En achevant le parcours, et en ayant bien entendu regardé ces différents lieux d’exposition, on ne peut que s’interroger sur la société : ses dérives mais aussi ses souffrances.

Le plus difficile est d’arriver à comprendre comment, lorsqu’une partie de la population doit composer avec un ennemi qu’il subit, certaines personnes sont en quête de leur propre bien être de manière égoïste.

A mon avis cet aspect des choses est tout à fait important car il nous démontre les contradictions du comportement des êtres humains, ce qui nous conduit à avoir plus de réflexion sur notre propre situation.

Dr Pierre Frances

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Pierre Frances ne répondra pas aux commentaires anonymes.