5

Le loup sort du bois

Quelques indiscrétions ont pu être connues par les citoyens et les médecins, cela suite à une conférence donnée par le directeur de la CNAM à un journaliste d’un grand quotidien national.

Le Quotidien du Médecin a relayé les propos de M Fantôme, propos qui ont donné les différentes lignes que ce dernier va essayer de développer et qui concernent la future convention.

Le but est avant tout de donner une image positive de l’assurance maladie chère à nos compatriotes qui s’offrent le luxe d’une médecine de qualité et quasiment gratuite.

Aussi a-t-il tenté de rassurer les français (ils sont à cran car les médias ne cessent de leur expliquer que les déserts médicaux ne cessent d’augmenter) en mettant en avant sa volonté de permettre à tous d’avoir une qualité de soins optimale.

Cependant les grandes lignes que ce dernier souhaite aborder lors des négociations avec les syndicats restent assez indigestes.

Des propositions quelque peu anti-libérales 

En effet il explique dans un premier temps qu’il est nécessaire que la file active de patients des praticiens libéraux augmente de 10 à 20%.

De cette manière les déserts médicaux vont se réduire en peau de chagrin (c’est un vœux pieux à mon avis), et tous les citoyens pourront avoir un médecin traitant.

Afin d’augmenter la patientèle des médecins M. Fantôme mise sur la délégation des tâches, et le recrutement des assistants médicaux.

Autrement dit il souhaite que certaines « consultations simples » puissent être assurées par d’autres professionnels de santé (infirmières ou pharmaciens).

De cette manière le médecin généraliste sera en capacité de prendre en charge les cas plus lourds et souvent chronophages.

Malheureusement en aucun moment il est question d’une augmentation des honoraires de base (la consultation sera rémunérée à 25€, et pas un centime de plus).

Il est vrai que la CNAM a fait un effort en donnant 0,04 centimes de plus pour les visites du fait des frais engendrés par le coût de l’essence.

De plus l’exécutif est monté au créneau il y a quelques semaines de cela en demandant une revalorisation du salaire des agents des CPAM, cela sans leur demander de traiter plus de dossiers.

Malgré les promesses d’une meilleure rémunération via la ROSP (la majoration de la patientèle sera un indicateur qui va donner quelques euros supplémentaires), aucune mesure concrète de revalorisation des actes ne sera mise sur la table des négociations.

J’espère que les syndicats ne vont pas accepter ces propositions qui ont de grandes chances de détourner les jeunes générations de l’activité libérale, et qui vont majorer les déficits des centres de santé gérés par les pouvoirs publics.

Ce mépris affiché vis-à-vis de praticiens qui font tout leur possible pour donner une approche professionnelle de qualité auprès des patients est tout à fait indécent.

Cette façon d’agir se superpose à une autre prise de position du Haut Conseil de l’Assurance Maladie qui propose aux médecins de partir plus tardivement à la retraite.

Pourquoi dans ce cas ne pas avoir le même comportement pour les conducteurs de train qui prennent leur retraite très précocement, cela alors qu’il existe également une pénurie de bras dans ce secteur ?

Toujours est-il que le directeur de la CNAM est avant tout un comptable froid qui se moque éperdument de l’humanisme de certains médecins qui prennent en charge non pas des électeurs potentiels mais des hommes et de femmes dans la détresse.

Je le répète une nouvelle fois : Il est impératif que les syndicats médicaux refusent de telles propositions qui mettent à mal l’attractivité de la médecine libérale.

Dr Pierre Frances

5 Commentaires

  1. Prenant ma retraite le 01-04-2023
    Je suis anéanti par le propos de certains de mes patients
    « J’espère que je serai morte avant votre départ à la retraite «  me dit une de mes patientes âgée de 92 ans bouleversant
    Il est urgent d’adapter le cumul emploi retraite afin de ne pas laisser les patients dans la rue

    • nous avons tous cette situation en tête car nous sommes des professionnels de santé responsables il est vrai

    • Tu as encore une fois raison. Je pense que le syndicat et l’ordre des sages femmes sont beaucoup mieux organisés que les médecins… Ils ont obtenu le même tarif que nous avec 5 ans d’études et maintenant ils ont le droit de faire des vaccins jusqu’à 18 ans…. Mes confrères oublient qu’elles n’ont le droit de suivre que les grossesses physiologiques et qu’après plus de 2 semaines d’arrêt de travail, la grossesse est considérée comme pathologique… Quant aux échographies, j’attends une nouvelle affiche « perruche »…
      Vive la médecine à la française ???
      Y a du boulot à faire !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Pierre Frances ne répondra pas aux commentaires anonymes.