0

Une vision de la France qui doit nous faire réfléchir

Visa pour image est un rendez-vous annuel de photojournalisme qui se déroule sur Perpignan.

Ainsi durant quelques semaines, il est possible de flâner dans différents lieux (certains sont très prestigieux) pour découvrir des clichés de différents photographes qui tentent de mettre en avant les différents aspects du quotidien de différents peuples, mais aussi des problèmes induits parfois par ces populations sur la faune des différents continents.

Cette année nous pouvons partager les malheurs de certains peuples qui doivent se réfugier dans des camps pour éviter la mort du fait de guerres civiles ou parfois tribales, mais aussi les affres issus de conflits ethniques qui morcellent certains pays ou frontières.

Par ailleurs une large part des expositions a pour cadre la vision de la prise en charge de la COVID-19 dans différents pays (qu’ils soient européens ou non).

Bien entendu, nous ne pouvons qu’être émus par des situations qui nous sont régulièrement exposées par les journalistes car certains éléments nous donnent un abord plus réaliste sur une vie parfois très difficile de certaines personnes.

La vision de la COVID-19 peut également être très instructive, mais il est parfois nécessaire de ne pas trop s’épancher sur un quotidien déjà difficile lorsqu’on est soignant.

Une réalité qui doit nous faire réfléchir

Regarder les différentes expositions photo proposées est aussi l’occasion de se poser et de réfléchir quelque peu sur notre condition, et celle de nos concitoyens.

Tout aussi important et intéressant, c’est le détonateur qui nous fait réagir et nous permet de nous projeter sur la réalité concernant notre propre quotidien.

N’ayant pas eu de réelle « accroche » vis à vis des conflits et des conséquences du réchauffement climatique qui cependant doivent éveiller nos consciences, j’ai été surpris par la qualité et les clichés de l’exposition sur la Vème république par Guillaume Herbaut.

Ce photographe qui a mis en image certains conflits s’est intéressé à un pays que nous pensons tous connaître: la France.

Cela semble quelque peu ridicule au départ, mais nous amène à avoir une certaine vision sur certains aspect du vécu de nos concitoyens.

Guillaume Herbaut a montré l’ambivalence et la déconnexion entre l’exécutif mais aussi les valeurs de la république, et la réalité de terrain.

C’est ainsi que la pauvreté ( nous sommes tous confrontés à cette situation en tant que professionnels de santé), et les difficultés d’intégration de certaines populations ont été mis sur pellicule de manière parfois très pudique.

Un parallèle entre les français de base qui ne comprennent plus le pouvoir et les politiques qui sont dans une bulle et ne sont pas enclins à comprendre les réalités de terrain est très bien mis en scène.

Cette exposition qui constitue une goutte dans l’Océan des conflits internationaux que nous pouvons voir au sein de ce rendez-vous, nous oblige à assimiler cette vision très critique avec celle vécue par certaines nations déchirées par des guerres civiles.

Cette exposition nous incite à pousser un cri pour que l’exécutif réagisse promptement aux différents conflits et problèmes de reconnaissance des valeurs concernant notre propre démocratie.

En effet en l’absence de réelle prise en compte, certaines situations et comportements risquent rapidement de menacer notre stabilité.

Merci encore à Guillaume Herbaut de nous avoir ouvert les yeux sur une France qui doit rapidement changer de cap.

Dr Pierre Frances

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Pierre Frances ne répondra pas aux commentaires anonymes.