0

Les dangers imprévisibles sur Paris

Anne Hidalgo souhaite réduire les nuisances induites par les voitures.

Aussi a-t-elle décidé de réduire les voies de circulation, mais aussi a-t-elle interdit toute circulation en bord de Seine.

Cette démarche qui semble avant tout politique (on ne peut pas gouverner sans la caution des écologistes) a été très critiquée par les habitants de la petite couronne de Paris qui doivent souvent patienter du fait de bouchons.

De nouvelles habitudes et de nouveaux dangers

Conscients de l’intérêt d’un changement de paradigme en ce qui concerne les transports, de nombreux français ont pris le parti de changer de braquet, et ont de ce fait décidé de recourir à la petite reine ou pour certains aux trottinettes.

Pour contribuer à fidéliser les nouveaux éco-responsables, ces différents équipements ont été mis à la disposition des parisiens grâce au concours de certaines sociétés mandatés par la mairie

Certaines entreprises de ce secteur ont du se faire tirer les oreilles car elles ne respectaient pas le cahier des charges et les délais de mise en place de leurs équipements.

Cependant tout semblerait se passer sous un ciel radieux, mais cela ne doit pas nous faire oublier l’existence de certains nuages qui semblent se profiler à l’horizon:

– Tout d’abord nombreux sont les emprunteurs de ces différents équipements qui ne s’embrassent pas à faire prendre un risque aux piétons car ils deviennent de réels obstacles à la libre circulation. Il n’est pas rare par exemple de voir un amoncellement de ces véhicules qui obligent les parisiens qui veulent marcher sur les trottoirs de changer de voie.

– Les entreprises ont su être très innovantes, et ont pu développer des bolides très rapides grâce à des batteries intégrées sur ces trottinettes et vélos. De cette manière il est possible d’arriver très rapidement sur son lieu de travail tout en ayant à l’idée d’être un parfait écologiste.

Malheureusement les propriétaires de ces « véhicules » ne sont parfois pas très à l’aise pour les stopper. De ce fait des accidents parfois sérieux peuvent survenir du fait d’un manque d’anticipation des possesseurs de ces bolides. C’est ainsi que j’ai pu faire les frais d’une collision avec une trottinette qui est arrivée sans crier gare et m’a percuté. Le résultat a été très simple quelques points, mais cela aurait pu être plus grave.

Dans ce contexte, n’est-il pas urgent de légiférer pour permettre aux piétons de profiter avec plus de sérénité de Paris?

Vouloir limiter la pollution c’est bien, mais il faut éviter que cette situation ne se fasse au détriment de la sécurité des parisiens et des touristes qui veulent profiter du charme de la capitale.

 

Dr Pierre Frances

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Pour information, Pierre Frances ne répondra pas aux commentaires anonymes.